Visite de l’ambassadeur à Porto (13.02.14) [pt]

L’ambassadeur de France au Portugal Jean-François Blarel s’est rendu une nouvelle fois à Porto le 13 février. Accompagné de la Consule générale à Porto, il s’est tout d’abord entretenu avec le nouveau maire de la ville Rui Moreira, qui lui a fait part de ses projets pour la ville de Porto et du partenariat Comenius Regio entre Porto et Bordeaux (autour des métiers du vin et de la gastronomie). Il a également rencontré le recteur de l’Université de Porto José Carlos Marques dos Santos. La coopération franco-portugaise avec l’Université de Porto est très développée dans le cadre du programme Erasmus, cette université accueillant presque une centaine d’étudiants et chercheurs français ; par ailleurs, sa Faculté de langue (FLUP) s’investit dans la fête de la Francophonie, qui se déroulera au mois de mars.

Rejoint par le chef du service économique de l’ambassade, Jean-François Blarel a mis à profit l’après-midi pour visiter l’usine Renault-Cacia. Filiale à 100 % du groupe Renault, l’usine CACIA, créée en 1980, fabrique des boites de vitesse manuelles qui équipent les véhicules Renault, Dacia et Nissan, bas et moyenne gamme. Elle produit également des pompes à huile, arbres de vitesse, composants moteurs pour l’alliance Renault-Nissan ou encore le groupe Daimler. CACIA exporte 100% de sa production, notamment vers d’autres unités de mécanique ou de montage d’automobiles du groupe Renault, principalement en France (33%), en Espagne (32%), et en Roumanie (14%). L’unité portugaise compte presque 1150 employés, et elle a encore enregistré en 2013 une croissance de sa production, atteignant un plus haut pour les boîtes de vitesse, avec un chiffre d’affaire de 279 M€. Avec déjà plus de 200 M€ investis au Portugal, l’usine prévoit de nouveaux investissements en 2014 à hauteur de 10,4 M€, pour assurer notamment l’amélioration de ses produits, au sein de son centre de R&D mais aussi en lien avec les Universités d’Aveiro, Coimbra et Porto.

L’ambassadeur Jean-François Blarel a profité de ces différents entretiens pour évoquer le nouveau projet de promotion du plurilinguisme au Nord Portugal développé par le Consulat général à Porto, intitulé « La francophonie, moteur de l’économie dans l’automobile », auquel l’usine Renault-Cacia s’est notamment associée.

Dernière modification : 19/02/2014

Haut de page