Visite de M. Michel Sapin à Lisbonne (21.11.2014) [pt]

Le Ministre des Finances et des Comptes publics, M. Michel Sapin, était en visite à Lisbonne le 21 novembre 2014. Il a rencontré son homologue Mme Maria Luís Albuquerque, Ministre des Finances, ainsi que M. Paulo Portas, Vice-Premier Ministre Paulo Portas, pour s’entretenir de la stratégie européenne de croissance.

M. Michel Sapin et Mme Maria Luis Albuquerque, Ministre d'Etat et des Finances du Portugal
M. Michel Sapin et le Vice-premier Ministre Paulo Portas

A cette occasion, M. Michel Sapin a accordé une interview au quotidien ’Diário Económico’ du 21 novembre.

Communiqué de presse du Ministère des Finances et des comptes publics :

Maria-Luis ALBUQUERQUE et Michel SAPIN, ministres portugais et français des finances, ont discuté de la croissance en Europe.

Les ministres des finances français et portugais se sont rencontrés aujourd’hui à Lisbonne pour discuter de questions européennes. Cette visite - la première de M. Sapin au Portugal dans ses fonctions de ministre des Finances et des Comptes publics - illustre la relation d’amitié de longue date entre le Portugal et la France et reflète l’intérêt commun des deux ministres quant à leur position et leur responsabilité respectives en Europe.

Les ministres ont discuté de la situation macroéconomique dans la zone euro ainsi que de leurs orientations budgétaires respectives, des perspectives du plan d’investissement que la Commission européenne présentera dans les prochains jours, et de la taxe européenne sur les transactions financières.

Les ministres ont constaté leur accord général sur le fait que l’Europe et l’Union économique et monétaire sont à la croisée des chemins et qu’il est nécessaire de faire plus pour raviver la croissance et pour sortir de l’environnement actuel de faible inflation, tout en préservant la crédibilité des institutions européennes. Il est également crucial d’augmenter le potentiel de croissance de la zone euro. Les ministres considèrent les discussions à venir sur le plan d’investissement de la Commission comme une opportunité particulièrement bienvenue pour développer l’Europe et la zone euro, promouvoir des projets avec une valeur ajoutée européenne, en s’appuyant sur une articulation efficace entre investissement public et investissement privé.

En ce qui concerne la taxe sur les transactions européennes, les ministres ont reconnu les difficultés techniques inhérentes a ce type de taxation, qui devront être résolues, mais ont aussi pris acte des progrès accomplis jusqu’à présent et renouvelé leur engagement à finaliser des propositions concrètes pour une première étape avant la fin de l’année.

Dernière modification : 24/05/2017

Haut de page