TARA Méditerranée : deux escales au Portugal (9-15.11.2014) [pt]

Le navire scientifique TARA a fait deux escales remarquées au Portugal avant son retour en France, après 7 mois d’expédition en Méditerranée.

Les ports de Portimão et Peniche ont accueilli la goélette pendant quelques jours. En collaboration avec l’Ambassade de France et les institutions locales liées à la mer et à la recherche en biologie marine, l’Institut français du Portugal (IFP) a organisé des visites guidées du navire et organisé deux conférences animées par ses scientifiques sur le thème du planton et des micro-plastiques. 500 élèves portugais ont participé à cette opération.

Historique

Conçue par Jean-Louis Étienne en 1989 et dessinée par les architectes Luc Bouvet et Olivier Petit, cette goélette baptisée ‘Antarctica’ a parcouru toutes les mers du globe jusqu’en 1996. Reprise par le célèbre navigateur néo-zélandais Peter Blake, le navire était destiné à devenir l’instrument principal de son programme de défense de l’environnement soutenu par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), mais il avorte après l’assassinat du navigateur. En 2003, le directeur général de la marque Agnès b., Étienne Bourgois, acquiert le bateau et le rebaptise TARA. Il lance le projet ‘Tara Expéditions’ destiné la fois à l’exploration scientifique et à la défense de l’environnement.

TARA Océans

En 2009 est lancée l’expédition ‘Tara Oceans’. Le navire parcourt alors les mers et les océans dans une circumnavigation de trois ans et étudie la capture des molécules de gaz carbonique par les micro-organismes marins comme le plancton. Le programme ‘Tara Océans’ mobilise une équipe internationale et multidisciplinaire d’océanographes, biologistes, physiciens, etc. En septembre 2009, le navire fait escale à Lisbonne. Eric Karsenti, Directeur Scientifique de ‘Tara Oceans’ anime une conférence à l’Institut Français du Portugal.

TARA Méditerranée

En 2014 est lancée une expédition autour de la Méditerranée. Elle se déroule de mai à novembre avec un retour au port d’attache, le Lorient, précédé de deux ultimes escales sur les côtes portugaises, à Portimão et à Peniche. Cette expédition, la dixième depuis 2003, est l’occasion pour ‘Tara Expéditions’ de promouvoir les efforts d’associations locales et régionales sur les nombreux enjeux environnementaux liés à cette mer quasi fermée. Elle comporte un volet de sensibilisation sur les nombreux enjeux environnementaux liés à la Méditerranée et un volet scientifique sur le plastique, qui n’ont pas manqué d’intéresser le grand public.

09.11 au 15.11.2014 – Les escales portugaises de TARA Méditerranée : sensibilisation du grand public aux enjeux des micro-plastiques, et rencontres avec les scientifiques portugais

10/11/2014 : Portimão

Le port de Portimão, dans l’Algarve, a accueilli la première escale portugaise du navire. L’Institut français du Portugal a organisé avec l’Alliance française d’Algarve de nombreuses visites de TARA. Pendant 3 jours, près de 500 élèves et étudiants de 7 collèges et une université de la région se sont pressés sur les quais du port pour découvrir le navire et écouter les membres de l’équipage expliquer leurs recherches sur le plancton et l’impact des micro-plastique sur ce fragile milieu.

Le Musée de Portimão a accueilli une conférence plus technique le 10 novembre, sur le thème « Micro plastiques : la nouvelle menace pour le milieu marin du XXIème », animée par Noan LeBescot, de la station biologique de Roscoff-CNRS. Les membres de l’Alliance française de Faro étaient présents, de même que des étudiants. L’Ambassadeur de France au Portugal Jean-François Blarel a souligné par sa présence l’importance de ce type de projet scientifique pour le rayonnement de la France au Portugal.

15/11/2014 : Peniche

L’Institut français du Portugal, l’Association David Melgueiro et le Club Naval de la ville ont co-organisé cette seconde escale. Les installations du club naval ont accueilli l’équipage, les représentants des autorités locales ainsi qu’un large public pour la cérémonie d’accueil. La journée a commencé par une présentation du projet par le Maire de Péniche, José Correia. L’Association des Amis du Club Naval a ensuite offert un astrolabe au commandant du TARA, en présence de l’Amiral de la Marine portugaise Luís Manuel F. M. Fragoso, et de l’ambassadeur de France au Portugal Jean-François Blarel.

Plus de 250 personnes ont pu visiter le bateau l’après-midi. Cette escale a permis également de nouer des liens fructueux entre le projet TARA et l’Association David Melgueiro, qui va concevoir un navire d’exploration scientifique portugais inspiré par le TARA.

TARA dans le cadre de la coopération scientifique développé par l’IFP :

Cette année l’Institut français du Portugal a mis à l’honneur les océans et les énergies renouvelables de la mer en organisant un grand colloque avec la Fondation Gulbenkian en mai 2014. L’IFP poursuivra cette démarche de rencontres scientifiques et de communication en 2015, en accueillant l’exposition itinérante interactive de Tara Océans, en recevant l’explorateur Jean-Louis Etienne, et en co-organisant la grande conférence annuelle de l’association WAVEC (qui travaille sur l’énergie marine renouvelable).

Par la suite l’IFP envisage de réaliser un nouvel évènement similaire à l’opération TARA, cette fois autour de la recherche aérospatiale française. La récente expérience Rosetta-Philae a largement attesté ces dernières semaines de l’intérêt du public pour les sujets scientifiques, sur lesquels la France dispose d’un savoir-faire incontestablement reconnu.

Dernière modification : 28/11/2014

Haut de page