Somos um planeta só ! - Diário de Notícias (23.11.2017) [pt]

Nous sommes une seule planète !

La COP 23, sous la présidence de Fiji, s’est achevée, le 23 novembre, à Bonn (Allemagne). Il faut en retenir, bien sûr, ce message d’alerte, lancé par 15 000 scientifiques du monde entier, attirant l’attention de la communauté internationale sur la dégradation continue et irréversible de notre environnement. Les évènements climatiques dramatiques, aux lourds bilans mortels, s’intensifient et se multiplient : la France l’a subi aux Antilles, il y a quelques semaines, avec l’ouragan qui a dévasté l’île de Saint-Martin ; le Portugal l’a cruellement vécu, au cours de ces derniers mois, avec une sécheresse d’une ampleur sans précédent et les tragiques incendies que nous avons vécus.

Mais il faut retenir aussi de la COP 23 le message volontariste et tourné vers l’action du Président de la République française, Emmanuel Macron. En premier lieu, la France souhaite que le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) puisse continuer à être financé, malgré le retrait des Etats-Unis, afin que la question du réchauffement climatique ne puisse plus être contestée scientifiquement : « la France sera au rendez-vous. Je souhaite que le maximum d’Etats européens puissent à nos côtés, ensemble, compenser la perte de financement américain. »
Au niveau international, la France souhaite mobiliser des financements afin d’avancer plus rapidement sur la mise en œuvre des engagements pris dans le cadre de l’Accord de Paris de décembre 2015 et de favoriser la mise en place de projets concrets dans tous les domaines de la lutte contre le changement climatique. Il s’agit désormais, deux ans après la signature de l’Accord, d’avancer concrètement quant aux modalités de sa mise en œuvre et des transformations profondes de nos économiques qu’elle suppose. C’est pourquoi, à l’initiative d’Emmanuel Macron, la France co-organisera, avec les Nations Unies et la Banque Mondiale, le « One Planet Summit », qui aura lieu à Paris le 12 décembre prochain. Ce sommet permettra de présenter des actions et annonces concrètes et nouvelles qui engageront l’ensemble des acteurs publics et privés, en particulier en faveur des pays et des populations les plus vulnérables.

Chacun doit faire des efforts, et le gouvernement français s’efforce d’être exemplaire en la matière : afin d’accélérer la transition écologique, des décisions importantes ont été prises, dans le cadre d’un Plan Climat exigeant ; celles-ci permettront de faire baisser les émissions de gaz à effet de serre, avec la sortie programmée des énergies fossiles, la mise en place d’un plan d’actions pour favoriser le développement des énergies renouvelables ou encore un programme pour améliorer l’efficacité énergétique des bâtiments.
En ce domaine, comme souvent, la France et le Portugal partagent le même objectif : nos deux pays sont signataires de « l’Alliance pour la sortie du charbon » : la France fermera ses centrales d’ici 2022, le Portugal d’ici 2030, peut-être avant ; nos deux pays partagent aussi la même ambition dans le domaine des énergies renouvelables. Et beaucoup d’autres pays européens souscrivent également à cette ambition commune : nous devons agir de concert pour les mobiliser et convaincre les autres d’aller de l’avant. La priorité, c’est la baisse des émissions de CO2 et nous devons continuer d’avancer au sein de l’Union européenne, avec la fixation d’un prix-plancher du CO2 en Europe, l’intégration de critères environnementaux dans notre politique commerciale, et bien sûr, le développement des énergies renouvelables, qui suppose une amélioration des interconnexions entre les pays membres et une évolution technologique, notamment en matière de stockage.

Tous ces sujets seront à nouveau débattus, le 12 décembre prochain à Paris car, n’en doutons pas, la lutte contre le dérèglement climatique est bien l’un des combats majeurs de notre temps et ce combat se joue, notamment, sur la scène internationale.

- Tribune dans le "Diário de Notícias".

Dernière modification : 23/11/2017

Haut de page