Résultats du commerce extérieur français au premier semestre 2022 [pt]

Communiqué de presse
Le 5 août 2022

Olivier Becht, ministre délégué auprès de la ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargé du commerce extérieur, de l’attractivité et des Français de l’étranger, a présenté les résultats du commerce extérieur au premier semestre 2022, publiés ce vendredi 5 août par la direction générale des Douanes et la Banque de France.

Forte d’excellents résultats dans les services et du maintien de son attractivité, la France s’inscrit toutefois dans la tendance générale d’une dégradation du solde commercial en Europe. Cette dégradation tient essentiellement à l’alourdissement de la facture énergétique dans le contexte de l’agression russe en Ukraine et de l’impact de la pandémie sur les secteurs clé de l’aéronautique et du tourisme pour nos exportations. Les parts de marché mondiales de la France, stables depuis une dizaine d’années, ont ainsi légèrement reculé entre 2019 et 2021 du fait de la pandémie avant de se stabiliser au premier trimestre 2022.

Selon Olivier Becht, ministre délégué auprès de la ministre de l’Europe et des affaires étrangères, « dans un monde très perturbé depuis l’agression de l’Ukraine par la Russie, la France connaît le même sort que les principaux pays de l’Union européenne : tous voient leur solde commercial se dégrader depuis le début de l’année 2022 du fait de l’explosion des prix de l’énergie. Mais, dans le même temps, la résilience de notre économie se confirme : les excédents sectoriels se consolident, l’excédent de services bat des records et la France reste le pays le plus attractif d’Europe. Le contexte de crise nous oblige à nous mobiliser davantage pour soutenir nos entreprises à l’export, notamment les PME et les ETI, grâce au collectif de la Team France Export. J’effectuerai moi-même un travail de terrain, un « porte à porte » pays par pays, pour promouvoir nos entreprises. Ma priorité sera de garantir, dès l’origine, les débouchés exports de nos filières stratégiques et d’attirer en France tous les talents et les investissements dont nous aurons besoin. Sous l’autorité de la ministre de l’Europe et des affaires étrangères, j’entends mettre cette diplomatie économique offensive, qui s’appuiera sur notre réseau diplomatique et nos opérateurs, au service de notre souveraineté, industrielle, numérique et énergétique, et contribuer ainsi au succès de France 2030. »

En savoir plus : Site de France Diplomatie

Dernière modification : 11/08/2022

Haut de page