Création d’une mission européenne de surveillance maritime dans le détroit d’Ormuz

Déclaration politique de l’Allemagne, de la Belgique, du Danemark, de la France, de la Grèce, de l’Italie, des Pays-Bas, et du Portugal.

Le 20 janvier 2020

En 2019, une insécurité et une instabilité croissantes, qui se sont traduites par de nombreux incidents maritimes et non maritimes, ont été observées dans le Golfe et dans le détroit d’Ormuz, conséquences d’une intensification des tensions régionales. Cette situation porte atteinte à la liberté de la navigation et à la sécurité des navires et des équipages européens et étrangers depuis des mois. Elle compromet également les échanges commerciaux et l’approvisionnement énergétique, ce qui est susceptible d’avoir des conséquences économiques dans le monde entier.

Les récents événements au Moyen-Orient sont très préoccupants car ils attisent les tensions et accroissent le risque d’un éventuel conflit de grande ampleur, qui aurait des conséquences sur toute la région. Le contexte exige des initiatives de désescalade renforcées pour interrompre la tendance actuelle.

L’Allemagne, la Belgique, le Danemark, la France, la Grèce, l’Italie, les Pays-Bas, et le Portugal estimant que la situation actuelle dans le Golfe et dans le détroit d’Ormuz demeure instable dans une région essentielle à la stabilité mondiale et soutenant l’approche de désescalade en ce qui concerne les questions de sécurité régionale, apportent leur appui politique à la création d’une mission européenne de surveillance maritime dans le détroit d’Ormuz (EMASOH). Ils saluent toutes les contributions opérationnelles déjà annoncées par le Danemark, la France, la Grèce, et les Pays-Bas en soutien à cet effort et se réjouissent de nouveaux engagements dans les prochains jours.

De façon complémentaire avec les actions et les initiatives de sécurité maritime en cours dans la région, notamment l’International Maritime Security Construct, l’objectif de EMASOH est de garantir un environnement de navigation sûr et d’apaiser les tensions régionales actuelles.

Dans le plein respect du droit international, notamment de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer, la mission fournira de façon concrète une connaissance et une surveillance accrues de la situation maritime, par le déploiement de moyens de surveillance maritime supplémentaires dans le Golfe et dans la mer d’Arabie. Nous sommes reconnaissants aux Émirats arabes unis d’avoir proposé d’accueillir le quartier général de la mission sur leur territoire.

EMASOH constituera un instrument utile de préservation de la liberté de la navigation en garantissant l’existence d’une coordination appropriée et de mécanismes de partage d’informations entre tous les partenaires actifs dans le domaine, notamment l’industrie maritime. De plus, EMASOH a pour objectif d’encourager la désescalade et de compléter les efforts diplomatiques fondamentaux visant à assurer une stabilité accrue et un dialogue régional ouvert dans un contexte critique.

Source : France Diplomatie

Dernière modification : 21/01/2020

Haut de page