Mali - Déclaration de Jean-Yves Le Drian (19 août 20)

La France a pris acte de l’annonce de la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta. Elle appelle à sa libération immédiate ainsi que des membres du gouvernement actuellement retenus.

La France se tient, comme elle l’a toujours fait, aux côtés du peuple malien. Elle s’est engagée, à la demande de ce pays, en poursuivant deux priorités : l’intérêt du peuple malien et la lutte contre le terrorisme.

Elle réaffirme son attachement à la souveraineté, au respect des institutions, à la vie démocratique et à la stabilité du Mali. Elle encourage toutes les forces politiques et sociales au dialogue pour trouver une solution à la crise profonde que traverse le pays et appelle au rétablissement sans délai d’un pouvoir civil.

Les autorités françaises sont en contact avec les dirigeants de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), de l’Union Africaine et du G5 Sahel pour soutenir leurs efforts.

Dernière modification : 21/08/2020

Haut de page