La coopération franco-allemande [pt]

Dans le panorama de la coopération entre les Etats membres de l’Union européenne, le partenariat franco-allemand occupe une place de premier plan du fait de son histoire, son intensité et sa configuration institutionnelle. Le partenariat qui unit la France et l’Allemagne est exemplaire et se traduit par un nombre toujours croissant d’initiatives conjointes dans le cadre de la politique extérieure.

La coopération au niveau de la politique de sécurité est étroite entre les deux pays. La création de la Brigade Franco-Allemande est, avant tout, un symbole qui atteste de la volonté des deux pays de coopérer sur le plan de la politique militaire. Au même titre qu’Eurocorps, la brigade représente un élément central des forces armées européennes et de la politique de sécurité et de défense commune (PSDC).

La base du partenariat : le Traité de l’Elysée

En 1963, la coopération entre les deux pays s’est traduite par un accord formel : le Traité de l’Élysée. Il couvre les différents volets de coopération, à savoir politique, économique et social, et constitue un cadre pour le développement de relations diversifiées en même temps qu’étroites.

A l’occasion du 50ème anniversaire du Traité de l’Élysée, le 22 janvier 2013, la Chancelière allemande Angela Merkel et l’ancien Président français François Hollande ont lancé « l’année franco-allemande », à Ludwigshafen. Cinquante ans plus tôt, au même endroit, le général Charles de Gaulle prononçait son discours « à la jeunesse allemande ». Ce discours, conjointement à la célébration d’une messe pour la paix le 8 juillet 1962, reste un acte fondateur de l’approfondissement de l’amitié franco-allemande depuis la Seconde Guerre mondiale.

Conseils des Ministres franco-allemands

Lors de la déclaration conjointe franco-allemande, à l’occasion du 40ème anniversaire de la signature du Traité de l’Élysée, le 22 janvier 2003, les deux pays décidèrent que les concertations régulières de haut niveau, qui jusque-là avaient lieu tous les six mois, deviendraient des Conseils des Ministres franco-allemands.

Les Conseils des Ministres permettent, en effet, de coordonner au plus haut niveau politique la coopération franco-allemande. Des thèmes prioritaires sont inscrits à l’ordre du jour : en général, deux thèmes par Conseil, un portant davantage sur l’économie et l’autre sur les questions en lien avec la société civile.

Un réseau unique de structures conjointes

A l’heure actuelle, les structures et les institutions franco-allemandes représentent un réseau qui possède des caractéristiques uniques. Celles-ci trouvent leurs assises dans les relations personnelles tissées entre les citoyens des deux pays au long de plusieurs décennies. Les nombreux partenariats existant entre les communes et les régions en sont une illustration.

Il est indispensable que ces liens perdurent, en particulier, auprès des générations plus jeunes. C’est pourquoi il est important au-delà de la coopération politique d’être particulièrement attentif aux initiatives qui permettent de mobiliser la société civile, en mettant en place des mesures développant l’enseignement des langues et l’échange entre les jeunes dans le domaine de l’éducation.

- En savoir plus sur les relations franco-allemandes sur France Diplomatie.

JPEG - 104.2 ko
Jean-Yves Le Drian, Ministre français de l’Europe et des affaires étrangères (à droite), et Heiko Maas, Ministre allemand des Affaires étrangères
© MEAE/Frédéric de La Mure

Dernière modification : 10/01/2020

Haut de page