La Nuit des Idées à Lisbonne et Coimbra, le 30 janvier 2020 [pt]

La troisième édition de la Nuit des idées, une nuit de débats, de rencontres et d’animations, aura lieu le 30 janvier 2020 à Lisbonne et Coimbra, en même temps que dans plus de 200 villes à travers le monde. Pour cette nouvelle édition, le thème des interventions et discussions sera « Être vivant », ou « Ser e Estar Vivo » en portugais.

A Lisbonne

Cette initiative, portée par l’Institut Français du Portugal en partenariat avec la Fondation Calouste Gulbenkian, s’ouvrira avec une conférence inaugurale de Manuel Sobrinho Simões, élu en 2015 le pathologiste le plus influent au monde par le magazine britannique The Patologist. Médecin et chercheur portugais, il a été lauréat du Prix Pessoa en 2002.

La soirée sera rythmée par une série d’échanges autour d’une vingtaine d’interventions de scientifiques, artistes, journalistes, sportifs et personnalités de différents horizons et nationalités qui contribuent de manière significative au débat d’idées et à la société.

Trois angles de réflexion autour du vaste thème « Être vivant » seront explorés : l’engagement citoyen, la recherche scientifique et, enfin, la morale et l’éthique.

Nous nous demanderons notamment : Quelle est la place de l’Homme dans le monde, par rapport à la nature ? Quel est notre rapport à l’autre ou encore au dépassement de soi ? Quel avenir pour les médias à l’heure de la désinformation ? Quelles sont les frontières de la recherche scientifiques ? Dans quelle mesure « être vivant » nous appelle à agir, à nous engager et à donner un sens à notre existence ?

Rendez-vous le 30 janvier 2020 à la Fondation Calouste Gulbenkian, à partir de 18h30, pour participer à ce grand débat d’idées en français et en portugais.

Entrée gratuite.

PDF - 152.5 ko
Programme
(PDF - 152.5 ko)

- Fondation Calouste Gulbenkian

A Coimbra

A Coimbra la Nuit Des Idées se tiendra à l’Alliance française le 30 janvier à 18h. Les débats se pencheront sur la vision pessimiste, catastrophiste et "collapsologiste" du monde. Si le pessimisme est essentiellement une évaluation négative de la vie, les raisons d’être pessimiste sont aujourd’hui nombreuses. Quels remèdes au "mal de vivre" ou au “mal de estar vivo” pouvons-nous espérer trouver dans la science, l’art et la philosophie ?

Les débats s’articuleront autour d’interventions de :

  • Manuela Grazina – Professeur à la Faculté de Médecine de l’Université Catholique (génétique humaine et biochimique, neurosciences et farmacogénomique)
  • Ernesto Costa – Professeur à la Faculté des Sciences et Technologie de l’Université Catholique (intelligence et vie artificielle, les systèmes complexes, la cognition et la biologie computationelle)
  • Jean-Jacques Wunenburger - Professeur de philosophie de l’imagination à l’Université Jean-Moulin, Lyon 3
  • Karim Filali-Maltouf – Directeur du Laboratoire de Microbiologie et Biologie Moléculaire à l’Université Mohammed V de Rabat, Maroc
  • Père Nuno dos Santos – Recteur du Séminaire majeur de Coimbra.

Entrée libre.

https://www.alliancefr.pt/coimbra/

JPEG

JPEG

JPEG

Pour en savoir plus :

Couverture presse

Dernière modification : 24/01/2020

Haut de page