L’engagement de la France pour le tourisme

Journée mondiale du tourisme (27 septembre 2017) - Déclaration de M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

A l’occasion de la journée mondiale du tourisme, je me réjouis des très bons chiffres de la fréquentation de la clientèle touristique étrangère en France durant la période estivale. Ils confirment la tendance que j’avais annoncée en juillet lors de mon déplacement à Giverny : 88 à 89 millions de touristes étrangers auront visité la France d’ici la fin de l’année 2017, ce qui représente une hausse de 5 % à 6 % par rapport à 2016.

Pour la seule destination Paris/Ile-de-France, la fréquentation touristique devrait atteindre 34 millions de personnes pour l’ensemble de l’année 2017, contre 30 millions en 2016 et 32 millions en 2015. Tous les territoires enregistrent de bons résultats, certains ayant connu des taux de fréquentation exceptionnels comme les régions Auvergne-Rhône Alpes et Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Les résultats de l’été sont donc excellents. Les clientèles lointaines ont particulièrement plébiscité la destination France cet été : la hausse des arrivées aériennes de certains marchés est très significative, avec une augmentation de 13 % des Japonais, de 29 % des Indiens, de 24 % des Brésiliens, de 31 % des Russes, ou encore de 18 % pour les Américains. Le nombre de touristes en provenance des Etats-Unis pourrait ainsi se rapprocher de la barre des 5 millions de touristes accueillis sur l’ensemble de l’année. Toutes clientèles confondues, les arrivées aériennes en France ont au total crû de 7,7 % pour l’ensemble de la saison estivale, alors même que l’été 2016 avait attiré de nombreux touristes internationaux, notamment en régions grâce au succès de l’Euro. Ce chiffre atteint les 8,9 % pour Paris.

Les plateformes de réservation d’hôtels en ligne confirment ces bons résultats. Des taux de croissance de 20 à 25% ont été observés cet été pour les réservations de nuitées, conséquence directe d’une augmentation significative de la durée de séjour. Au total, selon l’INSEE, les nuitées de touristes étrangers comptabilisées depuis le début de l’année sont en hausse d’environ 7%.

La France devrait donc conserver, cette année encore, sa position de première destination touristique mondiale et remonter dans le classement des pays comptabilisant le plus de recettes touristiques. Fin juillet, ce sont déjà plus de 24,5 milliards d’euros de recettes touristiques qui ont été enregistrés, soit une progression de presque 9 % par rapport à la même période l’année dernière.

L’objectif du gouvernement est de conforter cette première place, en portant à l’horizon 2020 le nombre d’arrivées touristiques à 100 millions de touristes internationaux et en augmentant les recettes touristiques annuelles à 50 milliards d’euros. Atteindre ce double objectif permettrait de créer 300 000 emplois supplémentaires, en métropole comme en outre-mer. Pour mémoire, le secteur touristique dans son ensemble représente près de 8% du PIB et 2 millions d’emplois directs et indirects.

JPEG

Tourisme : la France agit pour améliorer l’accueil des touristes

La France est la première destination touristique mondiale. Cette attractivité repose sur la richesse de son offre dans tous les domaines, et notamment par sa culture et son patrimoine, matériel comme immatériel, la vitalité de sa création artistique et ses industries culturelles et créatives, sa langue et son art de vivre.

En 2016, la France a accueilli 83 millions de touristes internationaux. Les résultats sur le premiers mois de 2017 sont très encourageants : hors événement extraordinaire, 89 millions de touristes étrangers pourraient visiter la France en 2017.

Le Gouvernement français est déterminé à renforcer cette attractivité, en prenant et en soutenant des mesures concrètes dans six domaines prioritaires :

  1. La qualité de l’accueil et la sécurisation des sites constituant des facteurs essentiels de satisfaction et de fidélisation des touristes ;
  2. La structuration de l’offre touristique permettant d’attirer un nombre croissant de touristes internationaux ;
  3. Le soutien étatique en matière d’investissements, volet fondamental de la stratégie du Gouvernement ;
  4. La formation et l’emploi, domaines clés de la qualité de l’offre de services ;
  5. Le soutien à la numérisation et au partage d’information permettant de renforcer la compétitivité de la filière ;
  6. L’accès aux vacances pour le plus grand nombre.

La feuille de route du Gouvernement en matière touristique a été présentée par le premier ministre le 26 juillet 2017, au cours d’un Conseil interministériel du Tourisme réunissant les ministres concernés, des élus et des professionnels du secteur.

Des premières mesures concrètes ont été annoncées, parmi lesquelles :

  • Limiter à 48h le délai de délivrance des visas dans 10 nouveaux pays. Ce délai est déjà celui effectif en Chine (délivrance même en 24h depuis le 1er janvier 2016), à Singapour, en Afrique du Sud, au Qatar, au Koweït, à Bahreïn, à Oman et en Turquie. Cette capacité de délivrance des visas en 48 heures sera étendue d’ici le 1er novembre 2017 à la Russie, la Thaïlande, les Philippines, le Cambodge, le Laos, la Birmanie, l’Indonésie et l’Inde. Elle pourrait ensuite être étendue en 2018 à l’Arabie Saoudite et au Vietnam d’ici le 30 juin 2018.
  • Réduire le temps d’attente aux frontières dans les aéroports à 30 minutes pour les ressortissants européens et de 45 minutes pour les non européens, à compter du 1er janvier 2018.
  • Établir un plan d’entretien des autoroutes entre les aéroports franciliens et Paris.
  • Préparer d’un plan d’investissement dans les stations balnéaires et de montagne, pour maintenir la qualité de l’offre de services et du patrimoine de logements d’accueil.

JPEG« La France est la première destination touristique au monde. Mais nous voulons, nous devons, faire mieux encore. Le monde entier se met au tourisme, et la France compte bien continuer à occuper la première place ».

Edouard Philippe, 1er ministre

PDF - 183.3 ko
Discours du Premier ministre Edouard Philippe au Conseil interministériel du Tourisme
(PDF - 183.3 ko)
PDF - 4.2 Mo
Dossier de presse - Conseil interministériel du Tourisme
(PDF - 4.2 Mo)

Dernière modification : 27/09/2017

Haut de page