Inauguration d’une nouvelle interconnexion électrique entre l’Europe et la péninsule ibérique (20.02.2015) [pt]

Une nouvelle interconnexion électrique entre l’Europe et la péninsule ibérique a été inaugurée le 20 février par Manuel Valls et Mariano Rajoy, en présence de Miguel Arias Cañete, Commissaire européen à l’énergie.

Le vendredi 20 février, les chefs des gouvernements français et espagnol ont inauguré à Montesquieu-des-Albères, dans les Pyrénées-Orientales, une nouvelle interconnexion électrique entre la péninsule ibérique et le reste de l’Europe.

JPEG
Cette inauguration couronne un projet de très grande ampleur, qui aura supposé un investissement de 700 millions d’euros et l’élaboration d’une connexion souterraine de 65km, dont 8,5km dans un tunnel creusé sous les Pyrénées. Le tunnel transpyrénéen avait été achevé le 22 avril 2013, et le directeur d’Interconnexion Electrique France-Espagne (INELFE), Yves Decœur, avait déclaré à cette occasion : "C’est la liaison souterraine terrestre la plus longue jamais réalisée à ce niveau de puissance".

Après plusieurs années de travaux (et de persuasion de ses détracteurs), la ligne très haute tension (THT) reliant Baixas, au nord de Perpignan, et Santa Llogaia, près de Figueres, sera mise en service en juin prochain. Elle permettra de doubler l’interconnexion électrique entre la France et l’Espagne, qui passera ainsi de 1400 MW à 2800 MW, réduisant de façon significative l’isolement énergétique de la péninsule ibérique.

Cette réalisation de grande envergure est le fruit d’un intense travail de coopération mené depuis 2008 par les gouvernements français et espagnol, dans le but de désenclaver la péninsule ibérique sur le plan des interconnexions énergétiques et de la relier au reste de l’Europe.
La France partage le souhait de l’Espagne et du Portugal d’aller encore plus loin, et d’entreprendre des efforts supplémentaires pour atteindre l’objectif fixé par l’Union européenne, de 10 % d’interconnexion en 2020 et 15 % en 2030. Une connexion sous-marine via le Golfe de Gascogne d’une distance de 400 km est actuellement à l’étude. Elle permettrait de transporter 2000 MW

Plus d’informations sur le site de la RTE (Réseau de Transport d’Electricité)
Plus d’informations sur le site de l’Inelfe (Interconnexion Elecrtique France-Espagne) : http://www.inelfe.eu/?Le-trace

Dernière modification : 03/03/2015

Haut de page