1er événement économique, sur l’investissement français au Portugal (20.11.2012) [pt]

Le 20 novembre, l’ambassade de France et la communauté d’affaires française (Conseillers du commerce extérieur, Chambre de commerce internationale luso-française, Ubifrance) ont organisé une conférence sur le thème de l’investissement français au Portugal. Sous le titre « l’investissement français au Portugal, une plateforme pour aller plus loin », cet événement a pu montrer que la présence économique française au Portugal était avantageuse pour nos deux pays. Cette importance a été soulignée par la présence du ministre portugais des affaires étrangères, Paulo Portas, et du président de l’AICEP, Pedro Reis, ainsi que de 120 participants, aussi bien du milieu économique français qu’institutionnel, politique et économique portugais.

Introduite par l’ambassadeur, la conférence a pris pour point de départ la présentation d’une étude de l’université Nova apportant une vision nouvelle et complète sur les entreprises françaises établies au Portugal : cette étude s’est appuyée aussi bien sur des données économiques quantitatives (permettant des comparaisons pertinentes) que sur un questionnaire plus qualitatif auquel ont participé plus d’une cinquantaine de dirigeants de sociétés françaises. Il en ressort que les entreprises françaises présentes au Portugal s’estiment dans leur ensemble satisfaites, positives et confiantes. D’un poids important pour l’économie du pays (plus de 300 entreprises), notamment en termes de valeur ajoutée (2,5%), d’exportations (4%) ou d’emploi de personnels qualifiées, s’appuyant sur une présence ancienne et intégrée, elles s’avèrent également plus rentables que la moyenne des sociétés portugaises ou étrangères. Elles peuvent toutefois faire davantage, en particulier en termes d’utilisation du Portugal comme plateforme d’exportations, et mieux. Sur ce dernier point, elles sont également limitées par le contexte bureaucratico-légal portugais.

C’est à partir de ces constats que les différents intervenants ont débattu. Un premier panel dirigé par Antonio Costa, directeur du Diario Economico, a vu Pedro Reis (Aicep), Fatima Barros (Anacom) et José Miguel Judice (PLMJ) s’exprimer sur ce qu’il convient d’améliorer, de renforcer et comment, pour attirer davantage d’investissement étranger au Portugal dans la perspective d’augmenter le potentiel exportateur du Portugal. Un second panel a donné la parole aux dirigeants des filiales au Portugal d’Essilor, Renault et Thalès, qui ont pu partager avec les participants l’origine du choix de leurs investissements, leur stratégie de croître à l’exportation et de créer davantage de valeur ajoutée au Portugal, tout comme les freins ou les difficultés auxquels ils ont pu être confrontés. L’importance cruciale d’allier, au développement d’une structure exportatrice, des perspectives de maintien d’un marché interne de qualité, a été un point commun à ces trois interventions.

intervention du ministre des Affaires étrangères portugais Paulo Portas

Dernière modification : 15/03/2017

Haut de page