Déplacements entre le Portugal et la France

A la lumière de l’évolution de la situation sanitaire et conformément aux recommandations de la Commission européenne, la France et le Portugal ont levé les restrictions de circulation à leurs frontières intérieures européennes mises en place pour lutter contre la pandémie de COVID-19. Des restrictions s’appliquent pour les voyageurs en provenance de pays tiers extérieurs à l’Union européenne.

1- VOYAGES VERS LA FRANCE

Les personnes en provenance de pays de l’espace européen (États membres de l’Union européenne ainsi qu’Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Saint-Marin, Suisse et Vatican) peuvent entrer sur le territoire français sans restrictions. Ces voyageurs ne seront plus tenus de se munir d’une attestation de déplacement international dérogatoire pour entrer sur le territoire français. Pour mémoire, les personnes en provenance de l’espace européen sont par ailleurs dispensées de quatorzaine à leur arrivée en France. Cependant, par mesure de réciprocité, si vous venez du Royaume-Uni, aucune restriction ne s’applique mais vous serez invité à effectuer une quatorzaine volontaire.

Pour les personnes se rendant en France via l’Espagne, les contrôles aux frontières entre le Portugal et l’Espagne sont levés à compter du 1e juillet 2020. Pour rappel, les ressortissants français en transit en Espagne ne sont pas soumis à une obligation de quarantaine. Pour toute question matérielle liée à la traversée du territoire espagnol (mode de transport, hôtels, stations-essence, restaurants, commerces alimentaires, franchissement de la frontière Espagne/France), il convient de se reporter au site de l’Ambassade de France à Madrid et ici. A compter du 29 juillet 2020, les voyageurs en provenance du Portugal se rendant dans la région espagnole de la Galice sont dans l’obligation de faire une inscription en ligne en renseignant les contacts qu’ils ont et ont eu.

Voyageurs venant de pays tiers extérieurs à l’Union européenne : Afin de continuer à garantir la protection des pays de l’Union européenne face à la propagation de la pandémie, tout en protégeant l’intégrité de l’espace Schengen, il a été décidé de lever progressivement les restrictions de voyages non essentiels aux frontières extérieures de l’Union européenne à partir du 1er juillet 2020. Une liste de pays tiers dont les résidents ne devraient pas être affectés par une restriction temporaire des déplacements non essentiels vers l’UE a été établie et est révisée toutes les deux semaines par le Conseil européen. Elle se base sur des critères fondés sur l’appréciation cumulative de la situation épidémiologique, de la réponse globale au Covid19 et de considérations économiques et sociales. La liste de pays tiers comprend actuellement : Algérie (frontières actuellement fermées), Australie, Canada, Géorgie, Japon, Maroc, Nouvelle Zélande, Rwanda, Serbie, Corée du Sud, Thaïlande, Tunisie, Uruguay et (sous réserve de réciprocité) la Chine.

En outre, à partir du 1e août, les passagers de 16 pays tiers, hors espace européen (liste établie le 24 juillet 2020 par le Conseil de défense), sont autorisés à se rendre en France s’ils peuvent prouver qu’ils résident en France et présentent un test négatif ou se soumettent à un test dans les aéroports français : États-Unis, Bahreïn, Panama, Afrique du Sud, Koweït, Qatar, Israël, Brésil, Pérou, Serbie, Émirats arabes unis, Algérie, Turquie, Madagascar, Inde et Oman.

Plus de détails ici et sur France Diplomatie.
Communiqué de presse du 12 juin 2020 du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, et du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner.

2 - VOYAGES VERS LE PORTUGAL

Contacts pour la communauté portugaise à l’étranger.

Les voyageurs en provenance de pays de l’espace Schengen (dont la France), de pays associés à l’espace Schengen (Liechtenstein, Norvège, Islande, Suisse) et du Royaume Uni peuvent se rendre au Portugal par voie aérienne, terrestre et maritime (quel que soit le motif). Le Portugal ne figure pas sur la liste des pays considérés comme « sûrs » par le Royaume-Uni. Actuellement, les navires de croisières ne sont pas autorisés à accoster au Portugal, sauf pour débarquer les ressortissants portugais et les personnes résidant au Portugal. Les bâteaux de plaisance sont autorisés à débarquer au Portugal, en ayant au préalable contacté la capitainerie du port et rempli les formulaires nécessaires (site de l’autorité maritime nationale portugaise).

Nous vous invitons à consulter les conseils aux voyageurs à destination du Portugal sur le site du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Voyageurs en provenance de pays tiers extérieurs à l’Union européenne : Le Portugal autorise désormais les vols en provenance des pays suivants avec une évaluation épidémiologique positive (sous réserve de réciprocité) : Australie, Canada, Chine, Corée du Sud, Géorgie, Japon, Maroc, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Thaïlande, Tunisie et Uruguay. Le trafic aérien à destination et en provenance du Portugal pour tous les vols à destination et en provenance de pays qui ne font pas partie de l’Union européenne ou qui ne sont pas associés à l’espace Schengen restent suspendus, à l’exception des voyages en provenance de ces 12 pays et des voyages essentiels en provenance :

  • des pays lusophones ; au départ du Brésil, toutefois, seuls les vols en provenance et à destination de São Paulo et de Rio de Janeiro sont autorisés ;
  • des États-Unis d’Amérique, étant donné la présence d’importantes communautés portugaises.

Les passagers des vols en provenance de pays lusophones et des États-Unis doivent, au moment du départ, présenter la preuve d’un test COVID-19, avec un résultat négatif, effectué dans les dernières 72 heures avant l’embarquement, sous peine de se voir refuser l’entrée sur le territoire national. L’absence de présentation d’un document attestant de la négativité au COVID-19 expose à une amende de 500 à 2000 euros.

Sont considérés comme voyages essentiels ceux qui visent à permettre le transit ou la sortie du Portugal :

  • des ressortissants de l’Union européenne, des ressortissants des États associés à l’espace Schengen et les membres de leur famille, ainsi que les ressortissants de pays tiers résidant légalement dans un État membre de l’Union européenne ;
  • des ressortissants de pays tiers voyageant pour des raisons de travail, d’études, de regroupement familial, de santé ou humanitaires et conformément au principe de réciprocité.

Il est rappelé que les voyageurs en provenance de ces pays et en transit au Portugal ne sont soumis ni à l’obligation de présenter la preuve d’un test COVID-19 ni à l’obligation de respecter une quarantaine.

Les contrôles aux frontières entre le Portugal et l’Espagne sont levés depuis le 1e juillet 2020. Les autorités portugaises effectueront néanmoins des contrôles aléatoires aux frontières terrestres auprès des autocars, afin de sensibiliser sur les mesures sanitaires en vigueur au Portugal, en particulier concernant les restrictions appliquées aux rassemblements de personnes (limités à 5, 10 ou 20 personnes selon les localités, voir détails ICI).

- Dispositions sanitaires au Portugal et à l’arrivée

Le Portugal poursuit son processus de déconfinement (tous les détails sur cette page). Il n’y a pas de recommandation, ni d’obligation de quatorzaine à l’arrivée pour le Portugal =continental= (aéroports de Lisbonne, Porto et Faro). Les passagers de vols doivent renseigner un formulaire à l’arrivée. La prise de température des passagers à leur arrivée aux aéroports portugais est obligatoire. Le refus de s’y soumettre expose à une amende de 2000 à 3000 euros. Un système de caméras thermiques afin de mesurer la température corporelle des voyageurs à l’arrivée a été installé, en coordination avec les autorités de santé du pays, aux aéroports de Lisbonne, Porto, Faro, Madère et Ponta Delgada (Açores).

Il est recommandé de suivre les consignes des autorités locales, qui figurent sur le site de la Direction générale de la santé portugaise (DGS).

En cas de symptômes, il convient de contacter soit :
• la ligne d’urgence du service national de santé portugais (7j/7 - 24h/24) SNS24 : 808 24 24 24
• un médecin francophone figurant sur la liste de notoriété médicale de l’ambassade
• le numéro d’urgence national : 112, en cas de difficultés respiratoires ou en cas de malaise.
Ne pas aller aux urgences ni dans un cabinet médical, mais s’isoler strictement à domicile en attendant que les secours interviennent.

- Dispositions particulières pour les îles de Madère et des Açores

• Madère :

Depuis le 1er juillet 2020, la quarantaine obligatoire est supprimée.
Tout voyageur doit renseigner un formulaire en ligne (enquête épidémiologique) et être en mesure de présenter un justificatif de réalisation d’un test de dépistage du SRAS-CoV-2 (RT-PCR) avec un résultat négatif, effectué dans les 72 heures précédant le départ du vol pour Madère. Ce test peut être effectué sur le continent.
A défaut, il sera obligatoirement soumis à un test PCR à l’arrivée à Madère et devra rester en confinement à son hébergement dans l’attente du résultat (communiqué dans les 12h).

Tout mineur âgé de moins de 12 ans est exempté de cette obligation sauf cas suspects (enfant, accompagnants).

A compter du 1e août 2020, le port du masque est rendu obligatoire sur l’île de Madère dans tous les espaces publics y compris dans la rue.

Pour plus de détails, veuillez consulter les sites suivants :
- https://covidmadeira.pt/
- Visit Madeira : Informações aos visitantes
- https://www.madeiraallyear.com/wp-content/uploads/2020/06/Tourism-reopening-in-Madeira_Final_FR.pdf

• Açores :

Tout voyageur doit renseigner une déclaration à son arrivée aux Açores, avec le choix entre plusieurs options :
-  1ère option : le voyageur est en mesure de produire un justificatif de réalisation d’un test de dépistage du SRAS-CoV-2 (RT-PCR) avec un résultat négatif, effectué dans les 72 heures précédant le départ du vol pour les Açores.
Ce test peut être effectué sur le continent, auprès de l’un des laboratoires conventionnés (cf. liste infra). Certains laboratoires ne recevant que sur rendez-vous, il est donc fortement conseillé d’appeler au préalable.
Si le séjour est équivalent ou supérieur à 7 jours, il doit, au 6ème jour à compter de la date de réalisation du test, contacter l’autorité de santé compétente à raison du lieu de résidence ou d’hébergement, afin de conduire un second test ;
-  2ème option : le voyageur choisit de se soumettre localement à un test puis de rester en isolement prophylactique à son domicile ou dans son hébergement, en attente du résultat du test. Le voyageur sera pris en charge par les autorités locales pendant ce laps de temps si le résultat du test est négatif. Si le résultat du test est négatif et si le séjour est équivalent ou supérieur à 7 jours, le voyageur doit recontacter, au 6ème jour à compter de la date de réalisation du test, l’autorité de santé compétente à raison du lieu de résidence ou d’hébergement, afin de conduire un second test.
-  3ème option : le voyageur décide de quitter les Açores.
Si le voyageur refuse une de ces options, l’autorité de santé locale peut envisager des mesures aux fins de mise en place d’une quarantaine obligatoire, aux frais du voyageur.
Ces mesures s’appliquent également au voyageur arrivant par mer mais le service de santé pourra prendre en considération le temps de voyage en mer pour calculer le temps restant de « quarantaine ».
Tout mineur âgé de moins de 12 ans est exempté de cette obligation sauf cas suspects (enfant, accompagnants).

A savoir :
Le coût des tests à l’arrivée et au 6ème jour est pris en charge par les autorités sanitaires locales.
Le délai officiel de communication par le centre de santé du résultat après le test à l’arrivée est de 12h. Dans la pratique il est souvent de 24 à 48 h. Tant que le résultat n’est pas communiqué, le confinement sur le lieu d’hébergement prévu sur l’île d’arrivée est obligatoire.
Ne pas hésiter à appeler les centres de santé (la liste avec les nº de contact téléphonique est communiquée à l’arrivée) pour se faire communiquer le résultat après 24h.

Compte tenu de ces délais, il est important d’indiquer vos dates prévues pour d’éventuels transferts sur d’autres îles et prévoir par précaution un minimum de 3 jours de résidence sur l’île d’arrivée.
De même, il est très important de bien indiquer aux autorités sanitaires, à votre arrivée, le lieu d’hébergement au 6ème jour afin qu’elles puissent vous orienter vers le laboratoire le plus proche.

En cas de test positif, les autorités de santé prendront les mesures de confinement / internement / retour nécessaires selon la gravité des symptômes.
Prévoir de se munir de la carte européenne de sécurité sociale.

- Déclaration d’entrée aux Açores FR
- Déclaration d’entrée aux Açores PT
- Liste des laboratoires conventionnés

Pour plus de détails, veuillez cliquer ICI.

3 - SITES UTILES

Dernière modification : 31/07/2020

Haut de page