Déclaration franco-allemande de Meseberg (19 juin 2018)

Déclaration franco-allemande de Meseberg (19 juin 2018)

« Renouveler les promesses de l’Europe en matière de sécurité et de prospérité »

Une déclaration commune franco-allemande a été adoptée à l’occasion du Conseil des ministres franco-allemand qui s’est tenue ce mardi 19 juin 2018 à Meseberg en Allemagne. Des positions communes ont été arrêtées sur tous les grands dossiers abordés, y compris des sujets sur lesquels aucun accord n’avait jamais été trouvé, comme le budget de la zone euro. Notre choix est clair : plus de souveraineté et plus d’unité » (Emmanuel Macron)

Migrations et défense :

Face au défi migratoire, « nous croyons très profondément à une réponse européenne. » Le travail se poursuivra dans les prochaines semaines autour de 3 axes :

1. Travailler avec les pays d’origine et de transit pour mieux prévenir les mouvements. C’est déjà le sens de ce qui a été engagé, en Libye par exemple. C’est « à la fois plus efficace et plus humanitaire », car le problème humanitaire ne commence pas lorsque des bateaux arrivent dans les eaux européennes ; il commence le jour où des femmes et des hommes sont mis dans la situation de devoir prendre la mer et de risquer leur vie.

2. Améliorer la protection des frontières européennes, en augmentant significativement les moyens de Frontex.

3. Mettre en place un système efficace de solidarité entre Etats, ce qui implique notamment une révision accélérée du règlement de Dublin et la création d’une agence européenne de l’asile.

En matière de défense, un accord a été trouvé sur une initiative européenne d’intervention (IEI) « pour coordonner nos doctrines d’intervention, rapprocher nos cultures stratégiques et avoir une approche plus pragmatique ensemble » et sur le lancement de 2 programmes ambitieux pour les combats terrestres et aériens : le char du futur et l’avion du futur.

Economie :

Concernant la zone euro : « nous entrons aujourd’hui dans une deuxième étape de la vie de notre monnaie unique », avec plusieurs objectifs et de nouveaux instruments :

1. La stabilité : réforme du mécanisme européen de stabilité (nouvel instrument de financement et compétences élargies) ; dans le cadre de l’Union bancaire, mise en place d’un filet de sécurité pour répondre au défi de la stabilité financière.

2. La convergence : création d’un budget de la zone euro, avec des recettes et des dépenses annuelles, une gouvernance propre et une force exécutoire. L’objectif est de faire démarrer ce budget en 2021. « Jamais un accord n’avait été trouvé sur un budget de la zone euro. C’est une avancée historique. » (Emmanuel Macron)

• Des accords importants ont par ailleurs été trouvés en matière d’innovation, de climat, d’enseignement supérieur et de convergence fiscale.

PDF - 51.3 ko
Déclaration de Meseberg
(PDF - 51.3 ko)

- Vidéo de la conférence de presse

Dernière modification : 18/07/2018

Haut de page