Coopération de défense

Une coopération soutenue

La Coopération bilatérale de défense entre le Portugal et la France est encadrée par le traité entre la République française et la République portugaise relatif à la coopération dans le domaine de la défense, signé à Paris le 30 juillet 1999, et de nombreux autres textes bilatéraux (accords, arrangements techniques…).

Cette coopération est soutenue et en constante progression, traduisant ainsi dans le domaine de la défense l’excellence de la relation existante entre nos deux pays.

Elle s’incarne à travers un dialogue politico-militaire étroit entre la Ministre des Armées et le Ministre de la Défense Nationale portugais ainsi qu’au niveau des différentes entités du ministère des Armées avec leurs homologues (la Direction Générale des Relations Internationales et de la Stratégie, les États-majors des armées, la Direction Générale de l’Armement,...).

Au niveau des armées, la coopération militaire bilatérale concerne de nombreux domaines d’activités (formation, préparation opérationnelle, retour d’expérience, échange d’informations et de renseignements, opérations…) qui sont prévus lors des réunions d’état-major se tenant sur une base régulière. Ces activités sont définies dans les plans de coopération validés à cette occasion, et revus tous les 18 mois.

Le nombre d´escales de bâtiments de la Marine Nationale réalisées chaque année dans les ports portugais, en moyenne une vingtaine par an, soulignent la relation étroite qui existe entre nos Marines, qui se traduit aussi par la coopération opérationnelle dans le golfe de Guinée, ou encore l’escorte du porte-avions Charles de Gaulle.

Des échanges existent également entre les écoles militaires françaises et portugaises.

Pour ce qui est des opérations extérieures, les forces portugaises et françaises sont amenées à travailler fréquemment ensemble, dans le cadre l’Union européenne (PSDC), de l’OTAN, de l´ONU, ou de coalitions de circonstance.

Au niveau international

L’Initiative Européenne d’Intervention (IEI)
Le Portugal a rejoint l’Initiative Européenne d’Intervention (IEI) dès sa création. Celle-ci, lancée par le Président français, a été entérinée le 25 juin 2018 par la signature d’une lettre d’intention par les ministres de la défense de 9 pays européens. Initiative ambitieuse à caractère résolument opérationnel, l’IEI vise à favoriser l’émergence d’une culture stratégique européenne commune et à créer les conditions préalables pour de futurs engagements coordonnés et préparés conjointement sur tout le spectre de crise. En 2020 le nombre de partenaires de l’IEI est passé à 13, démontrant l’intérêt pour cette initiative.

L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN)
La France et le Portugal, tous deux membres fondateurs de l’OTAN, sont également très actifs au sein de l’organisation, où ils collaborent régulièrement dans divers exercices et opérations.

UE
La France et le Portugal sont régulièrement engagés ensemble au sein des missions de l’Union européenne, comme par exemple EUTM-RCA, EUTM-Mali, EUNAVFOR Atalanta, EUNAVFOR Sophia, ainsi que les missions de l’agence FRONTEX en Méditerranée.

Au niveau bilatéral

Participation du Portugal à l’escorte du porte-avions Charles de Gaulle
En 2020, et cela pour la deuxième année consécutive, le Portugal a participé à l’escorte du porte-avions Charles de Gaulle en opération, en rejoignant le Groupe Aéronaval français (GAN) avec une frégate. Cette participation renouvelée témoigne de la volonté commune de renforcer notre interopérabilité et de la confiance qui existe entre les marines française et portugaise. En 2020, le GAN et son groupe aérien embarqué (GAé) a également réalisé un entraînement de haut niveau avec la Força Aérea Portuguesa (FAP) au large du Portugal.

Coopération dans le golfe de Guinée
La coopération avec le Portugal est très développée dans le golfe de Guinée : embarquements croisés d’officiers à bords des bâtiments déployés, embarquement de détachements de fusiliers marins portugais sur les bâtiments français en mission Corymbe, exercices de sécurité maritime (Grand African NEMO), actions de coopération avec les marines riveraines, échanges d’informations dans le cadre de la sécurité maritime et de la piraterie.

Coopération hydrographique et océanographique
La France et le Portugal coopèrent également étroitement dans le domaine de l’hydrographie et l’océanographie. Le SHOM (Service Hydrographique et Océanographique de la Marine) participe régulièrement à des programmes de recherche sur ces sujets avec l’Institut Hydrographique de la marine portugaise (IH).

Échange entre les écoles militaires
Le projet d’établir un programme d’échange pour les étudiants des académies militaires européennes a été initié par la France qui, lors de sa présidence de l’Union européenne, au second semestre 2008, a lancé ce défi aux 26 autres États membres.
Chaque année, des semestres croisés ont lieu entre les écoles navales portugaise et française, ainsi que des échanges de stagiaires entre les Écoles de Saint-Cyr Coëtquidan et l’Académie militaire portugaise. Par ailleurs un officier supérieur portugais suit régulièrement le cours de l’École de Guerre française à Paris, comme ce fut le cas de septembre 2018 à juillet 2019.

Dernière modification : 28/04/2020

Haut de page