Concert de Marco Rodrigues au Palais de Santos, le 25 juillet 2012. [pt]

Dans le cadre des diverses activités qu’elle vise à promouvoir, l’Ambassade de France a rendu hommage à l’un des joyaux de la culture portugaise, le Fado, Patrimoine Immatériel de l’Humanité, en accueillant Marco Rodrigues, à l’occasion d’un concert exceptionnel au Palais de Santos, le 25 juillet 2012.

Avec l’un des meilleurs représentants de la nouvelle génération, qui a débuté sa carrière en remportant la Grande Nuit du Fado en 1999 (catégorie Interprète masculin à seulement 17 ans) et le Prix Amália Rodrigues 2007 (catégorie Révélation) et qui se produit quotidiennement dans l’une des maisons de fado les plus anciennes de Lisbonne, l’Adega Machado, où il est aussi directeur artistique, le fado était donc à l’honneur au cours de cette soirée féérique, dans un décor rappelant à la perfection l’époque où le genre musical portugais par excellence se jouait dans les salons.

Entouré de ses musiciens, Luís Guerreiro (guitare portugaise), Pedro Soares (guitare classique) et André Moreira (basse acoustique), et s’accompagnant lui-même à la guitare, Marco Rodrigues a habilement alterné fados traditionnels et titres plus récents issus de son deuxième album ˝Tantas Lisboas˝, également édité en France depuis mai dernier, tels que ceux enregistrés en duo avec Carlos do Carmo (˝O Homem do Saldanha˝) et Mafalda Arnauth (˝Valsa das Paixões˝), ou encore ˝Rapsódia do Fado que Ninguém Quer˝, qui réunit plusieurs classiques du fado en un seul morceau.

Pour marquer ce moment privilégié dans une ambiance propice et un cadre unique, l’artiste a offert aux invités présents la découverte d’un titre de sa propre composition, ˝Onde Vou˝, interprété au piano, dévoilant ainsi la panoplie de ses talents.

Avec sa capacité naturelle à rassembler le public, Marco Rodrigues a clairement réussi à enchanter le Palais de Santos et faire participer un auditoire enthousiaste et parfaitement disposé à reprendre spontanément en chœur avec lui ˝O Homem do Saldanha˝ et des fados célèbres comme ˝Lisboa Menina e Moça˝ ou l’incontournable ˝Fado do Estudante˝, qui a clôturé le spectacle sous une ovation unanime de la salle, conquise, et acclamant debout le chanteur et son trio de musiciens.

Crédit photographique © Carlos Mateus de Lima
PDF - 76.3 ko
Biographie (pt)
(PDF - 76.3 ko)
PDF - 25 ko
Composition
(PDF - 25 ko)

Dernière modification : 13/10/2014

Haut de page